Miser sur une expérience employé humaine : la priorité des RH
La fabrique du leadership 6 minute read

Miser sur une expérience employé humaine : la priorité des RH

Alix Fieux | juin 2, 2020

Saviez-vous que les entreprises qui offrent une expérience employé attrayante sont 122 % plus performantes que les autres? Aujourd’hui plus que jamais, les organisations se réinventent pour améliorer la satisfaction et la fidélisation de leurs talents. En 2020, 96 % des professionnels des RH interrogés pensent même que c’est une priorité (sondage LinkedIn). Et pour cause, cette évolution reflète un vrai changement dans la société. Pour les travailleurs, plus que question de se faire mal à la tâche en restant auprès d’un employeur qui ne leur convient pas. L’heure est à l’intégration entre la vie professionnelle, le bien-être et les aspirations personnelles. 

Actuellement, les impacts de la pandémie du covid-19 jouent même un rôle accélérateur de ce changement. Avec le travail à domicile, les employés sont nombreux à avoir redécouvert les bienfaits d’une bonne intégration vie familiale et vie professionnelle. Les employeurs quant à eux, ont fait confiance à leurs talents durant cette crise. Dans les entreprises, cette nouvelle dynamique s'accélère et les talents deviennent presque les nouveaux clients : pour qu’ils restent, il faut qu’ils soient satisfaits! 

Alors concrètement, comment prendre soin de l'expérience employé de ses talents en 2020? En misant sur la flexibilité, l’humanisme, la communication et la confiance. C’est en tout cas le message de nombreux professionnels des RH qui s’accordent sur ce point. 

Un mouvement « hygge » des RH 

Sophie Gadoury, spécialiste de bien-être au travail et responsable Culture & Engagement chez Connect&Go a justement lancé en 2020 le mouvement Hygge #RH (en référence à la philosophie de bien-être prôné dans les pays nordiques). Dans sa première vidéo, des professionnelles du secteur appellent à faire preuve de flexibilité, d’empathie et de compréhension pour améliorer le bien-être des talents et leur expérience employé. C’est notamment ce qu’explique Stéphanie Sauvé, CRHA et spécialiste sur le sujet. D'après elle, la crise actuelle est le moment de redéfinir les fonctions RH dans les entreprises pour voir ce qui fonctionne ou non, avec une priorité en tête : l’humain. 

Booster le flex appeal pour booster l'expérience employé

Claudia Lépine – responsable Talents & Culture chez Nexus Innovation est aussi convaincue de la nécessité pour les entreprises de mettre fin aux façons de penser carrées et aux processus stricts. Il faut booster leur « flex appeal ». En effet, à l'avenir, les employeurs ont tout intérêt à conserver la souplesse dont ils ont fait preuve pour se réinventer pendant la pandémie. Cela veut dire opter pour un leadership plus humain, privilégier la flexibilité horaire des talents, se montrer compréhensif s’ils ont des impératifs familiaux, et les encourager à garder les rituels mis en place pendant le confinement. « C’est comme ceci que les employeurs encourageront leurs talents à rester, à bâtir, à construire avec eux, et non pas contre eux » explique Claudia Lépine. 

Remettre de l’humain à tous les niveaux

Il faut aussi penser à insuffler plus d’humanisme, de transparence et d’empathie dans les autres aspects qui comptent aux yeux des employés. De la bienveillance pour préparer le retour au travail, une communication ouverte et fluide (même à distance) et un système de paie fiable qui génère de la confiance. 

  • Une attention portée au retour au travail et à la santé

La crise du covid-19 a été révélatrice d’un passage fort et mémorable pour tout le monde, y compris pour les travailleurs. Ils ont pu observer la gestion de crise de leur organisation et comment celle-ci les a accompagnés dans la mise en place des changements. Maintenant, de nombreux travailleurs appréhendent le retour au bureau. Il faut donc leur montrer que l’on est capable de bien gérer cette reprise. Comment? En prenant soin d'aménager les bureaux en mode prévention santé et de la santé psychologique des employés. Ils seront non seulement rassurés quant au bon respect des mesures sanitaires, mais aussi reconnaissants de l’attention portée à leur santé. De quoi revenir au bureau d’autant plus impliqués!

  • Une communication fluide, même si elle est virtuelle

Vous le savez, la communication n’a jamais été aussi importante pour le bien-être de vos équipes. Les employés ont besoin de se sentir concernés par les problématiques de leur entreprise et d’avoir un lien avec leurs collaborateurs pour être engagés.

D'après Joëlle Charpentier – consultante en développement organisationnel et présidente de Charpentier DO – , ce besoin de communication requiert un changement profond des rapports employeur-employé dans l’entreprise. Les gestionnaires doivent se montrer agiles pour développer une communication ouverte à tous les niveaux de l’entreprise. À distance, cela demande de bons outils numériques pour encourager les échanges. 

Votre mantra : faire de la communication et de la transparence des atouts de votre culture d’entreprise. 

Lire aussi : le guide de survie du gestionnaire à distance

  • Une vraie confiance dans la marque employeur payeur

Bien sûr, la rémunération est aussi un élément à part entière de l'expérience employé. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, on peut aussi remettre de l'humain dans la gestion de la paie. Tout simplement, en garantissant à ses équipes un processus automatisé et simple, tout comme un versement des salaires sans erreur et toujours à l’heure. Cette fiabilité dans le système de paie est capitale pour les travailleurs, qui sont rassurés par cette stabilité. C’est un excellent point pour bâtir une marque employeur payeur forte à leurs yeux, et ainsi fidéliser les talents sur le long terme.

Lire aussi : Comment (enfin!) déchiffrer son relevé de paie

Une stratégie gagnante attirer les jeunes talents dans les PME

Vous l’aurez compris, l’expérience employé devient donc un motif de transformation et une stratégie prisée pour attirer et retenir les talents dans les entreprises. Pour les petites organisations, c’est une stratégie d’autant plus gagnante pour éviter les coûts et les pertes d’un taux de roulement trop élevé des employés. « Devoir constamment pourvoir des postes vacants est dispendieux, prend du temps et, au bout du compte, finit par ralentir la croissance », explique Joëlle Charpentier, 

À cela s’ajoute le fait que les milléniaux vont composer une portion grandissante du marché de l’emploi. Parmi eux, une majorité confirme leur souhait de travailler dans une compagnie qui reflète leurs valeurs et leur permet d’obtenir une intégration efficace des volets vie au travail et vie privée. 

Pour reprendre la pensée de Marine Thomas – Rédactrice en chef du journal Les Affaires – l’avenir appartient donc aux gestionnaires et aux talents aussi humains que visionnaires!

Give your employees, and yourself, the experience we all deserve.

Book a demo