5 changements à ne pas manquer dans le monde du travail
La fabrique du leadership 10 minute read

5 changements à ne pas manquer dans le monde du travail

Alix Fieux | février 23, 2021

Le Québec n’est pas encore sorti de la pandémie du Covid-19, tout comme la plupart des autres régions du monde. Si on ne connaît pas encore l’issue de cette crise sanitaire généralisée, on sait en revanche que notre société en sortira changée. Il y a quelques mois déjà, le premier ministre François Legault et Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique, parlaient déjà tous deux d’un « Québec différent après la pandémie ». 

Le monde du travail est l'un des plus impactés. Pour des milliers de travailleurs, le simple fait de se rendre au bureau est devenu obsolète et le travail à domicile est devenu une nouvelle normalité. Pour assurer la poursuite de leurs activités à distance, les organisations ont dû complètement se réinventer: dans leurs processus, dans leurs modes de gestion, et dans leurs offres de services et produits. Aujourd’hui, ces tendances émergentes laissent entrevoir un monde du travail changé et une nouvelle gestion des ressources humaines post-covid. 

Alors, quelles sont les prochaines étapes pour les entreprises d’ici? Les dirigeants d’organisation ont tout intérêt à tirer les enseignements de ce qui fonctionne aujourd'hui, pour l'intégrer dans leurs stratégies de demain. Il faut se préparer dès maintenant aux prochains changements clés. Cela veut dire miser plus que jamais sur un fonctionnement numérique, maintenir une communication forte, prendre soin de la santé et de la reconnaissance de ses employés et opter pour un leadership toujours plus humain et bienveillant. Sur ce point nous vous invitons à prendre 30 min pour écouter Charles Baron, professeur titulaire spécialisé en leadership à l’Université Laval et au Collège des administrateurs de sociétés,  parler de cette 3e révolution industrielle. Il propose une approche intéressante pour créer, comme leader, la dynamique relationnelle que vous souhaitez au sein de vos organisations.

1. Une transformation numérique accélérée et durable

En temps de distanciation sociale, la plupart des organisations ont vite compris qu’il était urgent de mettre en place des services virtuels et une possibilité de magasinage en ligne pour faire face à la demande des particuliers. Résultat: depuis le début de la pandémie, les entreprises qui tirent leur épingle du jeu sont celles qui possédaient déjà une maturité numérique suffisante pour assurer un fonctionnement virtuel, ou celles qui, à défaut, ont vite réagi pour amorcer leur transition  numérique en accéléré. C’est vrai dans tous les secteurs: de la télémédecine dans les hôpitaux à l'apprentissage à distance pour les écoles publiques et aux cours de sport ou de cuisine en ligne, chaque industrie a accéléré sa propre transition numérique. 

Ainsi, le numérique est devenue une clé de survie pour les organisations qui doivent rapidement prendre en compte cette donnée pour rester dans les affaires et ce, dans la durée. A défaut, elles risqueraient de prendre un méchant coup face aux compétiteurs...

2. Une gestion des talents à distance

Qui dit plus de virtuel dit aussi plus de travail à distance ! Depuis un an maintenant, le télétravail est devenue une normalité quotidienne pour des milliers de compagnies et d'employés. Si ce changement n’a pas été facile pour tous, beaucoup y ont quand même trouvé leur compte. 

De nombreux employeurs ont réalisé qu’il était possible de bien gérer leurs talents à distance et de les garder impliqués grâce aux bons outils et processus mis en place. Avec moins d'employés sur le lieu de travail, ils peuvent aussi économiser certains coûts (entretien, matériel de bureau, snacks, etc). Côté employés, après un temps d’ajustement, ceux-ci ont gagné plus d’autonomie et de flexibilité, auxquelles ils auraient aujourd’hui du mal à renoncer. Pour Jennifer Christie – directrice des ressources humaines de Twitter – , nous avons passé un cap : « Les gens qui étaient réticents à travailler à l’extérieur se rendent compte qu’ils se dépassent en travaillant de cette façon. Les membres de la direction qui ne pensaient pas pouvoir gérer des équipes à distance ont maintenant une perspective différente. Je suis convaincue qu’on ne reviendra pas en arrière. » 

Je suis convaincue qu’on ne reviendra pas en arrière. » 

Ainsi, d’un côté comme de l’autre, il faut se préparer à conserver cette flexibilité physique au travail. Si elles veulent recruter les meilleurs talents, les entreprises doivent se préparer à recruter à distance. Et pour celles qui se montreront réticentes, il deviendra même difficile de justifier que leurs employés ne puissent pas travailler à domicile plus fréquemment, explique Jean-Nicolas Reyt, professeur adjoint à la Faculté de gestion Désautels de l’Université McGill. 

 

3. Une communication plus forte et continue

Communication des mesures sanitaires, explications des nouvelles consignes de travail et  malheureusement aussi, des conditions de chômage partiel et de licenciement… Les employeurs ont dû transformer très vite leurs méthodes de travail. Et surtout, il a fallu (bien) les communiquer. Ainsi, dans une crise telle que celle-ci, la communication a été l’un des atouts forts des organisations qui ont opté pour la transparence auprès de leurs employés, de leurs clients, fournisseurs et producteurs. Des opportunités de dialogue entre toutes les parties se sont ouvertes et ce, grâce à l’intelligence de gestionnaires qui ont su faire passer les bonnes informations, se sont montrer disponibles, visibles et à l'écoute. 

La communication a été l’un des atouts forts des organisations qui ont opté pour la transparence.

C’est une bonne nouvelle, car cette transparence a été bénéfique sur tous les points: une meilleure circulation des informations à tous les niveaux de l’entreprise, des décisions mieux communiquées, plus de solidarité et d’empathie entre employeurs et employés. Pour preuve, 74 % des Canadiens qui ont été interrogés en avril 2020 se sont sentis grandement soutenu par leur gestionnaire à distance durant cette période, d’après un sondage mené par la firme Robert Half. 

Pour l’avenir, une attention particulière va donc devoir être apportée sans conteste au maintien de cette communication forte en entreprise. Pour se distinguer, les dirigeants vont devoir intensifier et maintenir leurs efforts pour faciliter le flux d'informations dans leur organisation. Il est essentiel de garder ce lien créé avec les talents pour les garder impliqués, les rassurer sur les éventuels changements à venir, et ainsi, générer une confiance grandissante dans votre leadership et dans votre marque employeur. 

4. Plus d’efforts pour le bien-être et la santé des travailleurs

S’il a fallu accompagner les talents vers une transition « avec-Covid », il va aussi être primordial de soigner leur retour au nouveau normal. En effet, les gens vont sortir du confinement fatigués, chamboulés, voire pour certains, en détresse psychologique après avoir vécu des moments difficiles. Si l’on ne prépare pas ce retour soigneusement, on risque de devoir faire face à une explosion des congés de maladie, voire à des poursuites judiciaires s’il y a des frustrations quelque part. Pour éviter un déconfinement difficile, il va donc falloir mettre en place de meilleures pratiques de bien-être au travail. 

Pour éviter un déconfinement difficile, il va donc falloir mettre en place de meilleures pratiques de bien-être au travail. 

D’une part, cela peut commencer par le fait d’offrir une véritable reconnaissance aux équipes qui se sont pleinement investies à distance. Que ce soit par un grand « merci » sincère, le fait d’attribuer des primes, des nouvelles responsabilités, ou de saluer les employés pour leurs qualités personnelles, cette reconnaissance sera capitale pour leur permettre de se sentir réellement récompensés et leur donner l’envie de continuer.

D’autre part, il va également être indispensable de prendre soin de la santé psychologique des employés de retour au travail, comme le rappelle Manon Poirier, Directrice générale à l’Ordre des CRHA. Cela veut dire accompagner les personnes avec ouverture et bienveillance, les outiller, les laisser se ressourcer, leur donner du répit lorsqu’elles en ont besoin. Tout comme un sportif qui vient de finir un marathon ne peut enchaîner sur un sprint (comme l’expliquait ici Karl Moore, professeur agrégé à l’Université McGill), les équipes ne pourront pas continuer à s’engager demain avec la même ardeur si elles sont fatiguées. Les entreprises devront donc miser sur la flexibilité et la compréhension pour que les talents accomplissent leur travail tout en prenant soin d'eux-mêmes. Les politiques internes des organisations devront refléter concrètement ces changements en sensibilisant les employés aux risques psychologiques, et en favorisant un véritable équilibre vie professionnelle et privée. 

Nous vous recommandons d’ailleurs les ressources proposées par l’Institut national de santé publique au Québec, qui vous donneront accès à de précieuses informations pour prendre soin du bien-être de vos talents au bureau. 

5. Un nouvel esprit du leadership plus humain

Enfin, tous ces changements ne s'opèreront intelligemment qu'à la condition d’adopter la bonne forme de leadership. Fini la gestion d’entreprise pyramidale et les rapports hiérarchiques un peu vieillots. Plus que jamais, il y a désormais dans la relation employeurs-employés une plus grande attente d'humanité, d'écoute active, de soutien et de connexion, comme le souligne Diana Vienne dans le magazine Fast Company. Dirigeants et employés doivent pouvoir se comprendre et se soutenir davantage, pour assurer une collaboration plus épanouie, plus fertile et plus longue. C’est aussi ce que revendique Henry Mintzberg – professeur à l'Université McGill – dans son livre « Histoires pour gestionnaires insomniaques ». Ce grand spécialiste québécois du leadership encourage les dirigeants à se débarrasser d’un mode de gestion sans âme pour tisser de véritables liens de confiance avec leurs talents. Dans un contexte où chacun doit se serrer les coudes, ce message est plus qu’un simple conseil, c’est un nouvel esprit du leadership auquel les grands leaders du changement doivent se préparer. 

Plus que jamais, il y a désormais dans la relation employeurs-employés une plus grande attente d'humanité, d'écoute active, de soutien et de connexion.

Avis donc aux gestionnaires qui sauront cultiver ces bonnes qualités pour attirer et fidéliser les meilleurs talents sur le long terme, quelle que soit l'évolution des événements extérieurs. 

Give your employees, and yourself, the experience we all deserve.

Book a demo