Nos conseils (de survie) pour les parents télétravailleurs
12 minute read

Nos conseils (de survie) pour les parents télétravailleurs

Alix Fieux | avril 21, 2020

Que ce soit pour les vacances de relâche scolaire ou le confinement lié à la pandémie du COVID-19, vous vous retrouvez à la maison avec vos enfants à temps plein tout en travaillant? Pas de panique. En tant que parent, vous avez déjà prouvé que vous êtes capable de vous adapter face à toutes sortes de situations ! Passer en mode garderie d'enfants et 100 % télétravail ce n'est pas facile, mais ça va bien aller avec de bonnes astuces.

Pour commencer à bien travailler à domicile avec des enfants, on vous suggère de suivre le conseil d'Olga Farman, leader de l’Effet-A : il faut accepter de tempérer notre productivité et d’endosser pleinement l’expression « à l’impossible nul n’est tenu ».

 C’est aussi l’occasion de faire preuve de positivisme réaliste et de bienveillance envers…. vous-même. Si certaines journées peuvent être difficiles, il ne faut pas se décourager. Nous vous avons préparé quelques conseils pratico-pratiques pour travailler à domicile avec des enfants et rendre la journée de la famille productive et agréable, grâce - entre autres - à l’inspiration de Marie-Ève Champagne, Spécialiste Santé, Sécurité et Mieux-Être au travail et Julie Tremblay-Potvin au journal La Voix de l’Est.

Conseil n°1 : ne chassez pas les enfants et créez votre espace de travail

À moins que vous ayez trouvé la solution pour faire garder vos petits de temps en temps par vos ados ou un autre adulte de la maison, acceptez que vous ne pouvez pas les faire disparaître pour travailler comme si rien n’était. Il faut instaurer des règles et se préparer à les répéter souvent (ça, ce n’est pas nouveau et vous êtes déjà bon là-dedans). Les débuts ne sont généralement pas des plus productifs avec l’agitation des enfants qui veulent saluer vos collègues ou vos clients en vidéoconférence, les couacs techniques, le chien qui jappe et vous oblige à faire répéter vos interlocuteurs, les nouvelles en continu et les courriels qui débordent. Bonjour le chaos. Ça fait une heure que la journée est commencée et vous vous sentez comme si ça en faisait douze. Il faut laisser à toute la famille le temps de composer avec ces nouveautés et créer de nouvelles habitudes dans ce mode de fonctionnement. Acceptez que certaines journées iront bien, d’autres non. 

Côté travail maintenant, notre premier conseil est de vous créer un espace de bureau bien à vous si possible. Si vos enfants sont assez grands, ce peut être dans une pièce à part de la maison qui fera office de nouveau bureau pour vous mettre au calme. S’ils sont petits, organisez-vous quand même une table de bureau à proximité raisonnable de leur espace de jeux pour qu’ils vous sachent présent. Fixez ensuite quelques règles : ils peuvent rester près de vous pour les activités calmes et autonomes (faire un puzzle, lire, dessiner, regarder un dessin animé), mais les activités plus bruyantes doivent se faire à un autre moment lorsque vous êtes disponible pour les gérer. 

Conseil n°2 : instaurez un programme travail - famille pour rythmer le quotidien

Votre plus grand défi sera d’arriver à séparer le temps de travail et le temps de jeu avec vos enfants qui vont beaucoup vous solliciter (et c’est normal). L’astuce ? Préparez une feuille de temps accrochée au réfrigérateur avec les horaires de “temps de travail” dans une couleur et de “temps de jeu” dans une autre, pour que toute la famille puisse s’y référer clairement. Pour fixer ces horaires, soyez réaliste : vous ne pourrez pas travailler 5 heures d'affilée sans consacrer un peu d’attention à vos enfants. Prévoyez plutôt des tranches de travail de 2 heures ou 90 minutes, tout en prenant soin de garder des moments où vous serez pleinement disponible pour votre famille (pendant les repas et les activités au salon, dans la cour arrière ou au parc tout près).

Par exemple : 

  • 6h30-7h30 (si vous êtes du matin) : tranche de travail 1
  • 7h30-8h : un moment de jeu calme avec les enfants
  • 8h-10h : tranche de travail 2
  • 10h : une pause collation avec les enfants
  • 10h30 - 11h30 : tranche de travail 3 
  • 11h30 -13h : une pause pour dîner en famille
  • 13h-15h : tranche de travail 4 
  • 15h-16h : une sortie extérieure avec les enfants
  • 16h-16h30 : veille et réponses aux courriels 
  • 20h-21h (si vous êtes oiseau de nuit) :  tranche de travail 5 

Si les enfants sont assez grands, proposez-leur de choisir et d’organiser leurs propres activités de façon autonome et créer leur propres horaires quotidiens. Ce peut être des moments de lecture, de coloriage ou de peinture, des jeux calmes (puzzles, jeux de cartes ou de société, dames ou échecs). Nous avons eu un coup de coeur pour les rallyes Cherche et Trouve de Amélie Isabelle. Vous pourrez en programmer en intérieur ou en extérieur, pour rendre les sorties avec les enfants encore plus joyeuses. On peut même leur faire pratiquer un peu d’anglais car ces rallyes sont disponibles à la fois en français et en anglais. 

Il faut aussi avouer (lire ici “accepter”) que les dessins animés, films et séries pourront vous sauver la vie, en gardant toujours en oeil sur le contenu auquel vos enfants ont accès, on s’entend. Vos enfants seront heureux de voir que vous leur faites confiance pour choisir leurs propres activités et en connaissant bien les tranches horaires fixées. Ils se sentiront tout de même encadrés pour garder un bon rythme et suivre réellement leurs occupations. Au fur et à mesure, eux aussi vont trouver leur routine et gagner en autonomie, voire peut-être même se découvrir de nouvelles passions comme la peinture, la musique, les mot-croisés (on ne sait jamais), etc. 

Essayer de profiter aussi du moment de la sieste pour faire vos tâches importantes ou passer vos appels. Si à la fin de la journée, vous avez pu travailler efficacement 5 ou 6 heures, on appellera ça un succès ! 

Conseil n°3 : communiquez votre disponibilité et trouvez des codes pour signaler “Ne pas déranger”

Grâce au programme affiché sur le réfrigérateur, montrez à vos enfants les heures pendant lesquelles vous allez devoir vous concentrer pour travailler, en vous synchronisant avec votre partenaire s’il/elle est aussi à la maison. Expliquez-leur que vous ne serez pas disponible pendant ce temps et que si leur demande n’est pas urgente, ils peuvent attendre vos moments de pause avec eux (on le sait, c’est toujours plus facile à expliquer qu'à vraiment appliquer). 

Pour bien communiquer vos moments de disponibilité ou vos moments en mode “ne pas déranger”, pensez à instaurer des petits codes avec vos enfants. Par exemple, si vous travaillez seul(e) dans une pièce, accrochez un panneau à double-face vert et rouge sur la porte pour signaler les moments où ils peuvent venir vous voir, ou ceux pendant lesquels vous êtes en réunion téléphonique et vous avez besoin de vous concentrer. Si vous êtes dans la même pièce qu’eux, prévoyez d’autres codes. Par exemple, mettez votre casque audio pour avertir que vous êtes en conversation et qu’il ne faut pas faire de bruit. Sinon, vous pouvez aussi fabriquer rapidement des petits drapeaux clairs : 

  • vert pour le mode “disponible”
  • orange pour le mode “concentré - ne venir que si besoin important”
  • rouge pour le mode “ne pas déranger - je suis en appel”
  • noir pour le mode “ne pas déranger - je suis en conversation vidéo”. 

Grâce à ces codes expliqués à vos enfants, vous allez aider à limiter leur sentiment de frustration lorsque vous ne serez pas disponible. Bien sûr, évitez de laisser le  mode “ne pas déranger” trop longtemps et réservez-le vraiment aux urgences, pour apprendre à vos enfants à bien le respecter.

Une autre astuce très efficace en plus d'être amusante? Celle dénichée par Olivier Schmouker, qui propose d'écrire sur une feuille toutes les réponses aux questions récurrentes de vos enfants et d’afficher cette feuille sur la porte de votre bureau. Vous verrez que vous serez beaucoup moins dérangé!

Crédit photo: Olivier Schmouker

Bien sûr, personne ne peut promettre qu’un petit “Mamaaaan” ou “Papaaaa” ne se glissera pas dans vos appels professionnels… mais pensez à féliciter vos petits lorsqu’ils seront coopératifs et accordez-leur des petites récompenses pour les encourager à être patients ! Même si les débuts risquent d'être compliqués et que vos enfants vont beaucoup vous solliciter, ils gagneront progressivement en autonomie et seront même surpris de voir qu’ils peuvent finalement se débrouiller seuls pour se servir un bol de céréales.

Conseil n°4 : transformez le temps d'écran en apprentissage

Occuper ses enfants tous les jours à domicile pendant une durée indéterminée, ça relève presque de Mission impossible. Comme souvent (et même si vous n’avez pas toujours envie de l’avouer aux autres parents), les écrans peuvent être très utiles pour faire passer un bon moment de calme à vos enfants. Alors pourquoi ne pas en profiter pour joindre l’utile à l'agréable ? Il existe de nombreuses ressources éducatives gratuites qui peuvent aider vos enfants à poursuivre leur apprentissage à la maison, en attendant de retrouver le chemin de l'école. Télé-Québec a même lancé la page Télé-Québec en classe pour aider les enfants de tout âge à maintenir leurs acquis et apprentissages grâce à de nombreux contenus mis en ligne sur la plateforme Squat, ludique et très pratique. 

Pour les plus jeunes, les sites Takatamuser ou Lasouris-web par exemple proposent une sélection de jeux éducatifs pour tous les âges. Il vous suffit de choisir la section (maternelle, 6-7 ans, 7-8 ans, 8 ans et plus, etc.) et la matière : jeux éducatifs, verbes, orthographe, conjugaison, lecture, histoires à écouter, mathématiques, anglais, etc. La classe en ligne propose aussi de réviser les notions du primaire grâce à des ateliers virtuels de 30 minutes animés par Marie-Ève Lévesque. Tout pour que votre enfant continue son apprentissage même pendant le confinement. 

Les adolescents peuvent élargir leur culture générale avec les vidéos TedX Talks, disponibles sur YouTube en plusieurs langues et sur une incroyable gamme de sujets, y compris les sciences, la politique et l'actualité. Si votre jeune est anxieux, conseillez-lui les vidéos du compte Instagram de la Fondation jeunes en Tête, qui veut aider à prévenir la détresse psychologique des jeunes. Chaque publication permet de répondre à une question sur ce sujet, d’expliquer une notion ou de donner des conseils de mieux-être. 

Et si vous pensez que vos enfants sont assez grands pour comprendre les principes de la sécurité sur Internet, le site HabiloMédias est fait pour les initier aux principes de la littératie numérique et de la cybersécurité, pour qu’ils soient toujours prudents sur Internet !

Conseil n°5 : travaillez avec le résultat en tête et non les heures

Il vous arrive de vous sentir coupable si vous êtes resté moins longtemps connecté à votre bureau certains jours ? Ôtez-vous cette idée de la tête, il est temps de dépoussiérer vos vieilles habitudes et de penser avant tout efficacité. Au début de chaque semaine ou de chaque journée, fixez-vous des objectifs clairs (et atteignables) et entendez-vous avec votre gestionnaire sur vos objectifs du moment. Ainsi, vous travaillez non plus en regardant le nombre d’heures passées devant votre écran mais en avançant sur vos priorités et vos objectifs fixés. C’est l’occasion de renforcer un climat de confiance entre employeur et employés en expérimentant une gestion par les résultats et des horaires flexibles. Vous aurez ainsi un plus grand sentiment de productivité personnelle en voyant avancer vos projets. N’oubliez pas que la productivité ne se mesure pas en heures, mais grâce à des indicateurs de performance bien plus variés comme la qualité du travail réalisé, l’esprit d’initiative, la bonne gestion des priorités, etc.   

Nos dernières recommandations pour travailler à domicile avec des enfants

  • Gardez votre gestionnaire au courant des périodes prolongées pendant lesquelles vous serez loin de votre ordinateur et communiquez votre disponibilité à vos collègues via une messagerie interne instantanée tel que Slack.
  • Soyez gentil avec vous-même et ne vous attendez pas à ce que tout se passe comme prévu. Vous faites de votre mieux pour équilibrer vos responsabilités dans la vie et le travail dans cette période d'incertitude. On est crise; rien n’est normal. À ce sujet, on vous suggère d’écouter la balado Aire de repos de Marie-Claude Frénette avec la psychologue Geneviève Lemelin qui nous explique que la façon d’aborder cette crise peut même nous offrir de belles occasions. Pause musicale zen en prime!
  • Pour gagner du temps dans l’administration au jour le jour de votre organisation, pensez à automatiser la gestion de vos RH comme : la présence au travail, les demandes de congés, la rétroaction et la gestion de la performance, le traitement de la paie et l’administration des avantages collectifs. Un beau cadeau pour vous-même ou une belle suggestion pour vos patrons si vous êtes encore en mode du “vieux temps” comme disent nos ados. Demandez-nous une démonstration personnalisée, Rise est la seule plateforme tout-en-un au Canada qui réunit en une solution tout-en-un la gestion des talents pour que vous puissiez tout gérer à distance, avec le moins d’efforts possible. De quoi passer plus de temps avec votre famille !

Vous avez aimé cet article? Faites-en profiter votre équipe et les autres parents qui travaillent à domicile dans votre entourage, partagez-le ! 

 

Give your employees, and yourself, the experience we all deserve.

Book a demo